Producteur des meilleurs logiciels au monde d’analyse du risque et de la décision, @RISK et DecisionTools
ENGLISH I ESPAÑOL I PORTUGUÉS I FRANÇAIS I DEUTSCH I 日本語 I 中文 I РУССКИЙ
Nouveautés
The DecisionTools Suite 6?
Plus de plateformes pour les responsables de projet,
plus de puissance pour tous
 
Nouveautés : Tous produits
The DecisionTools Suite
Compatibilité avec Office 2013/Windows 8
Prise en charge du français
Nouveaux exemples en français
   
Nouveautés :
PrecisionTree 6
Révision bayésienne
Ajouter un sous-arbre symétrique
Ajouter un sous-arbre symétrique
Copier une image de l’arbre dans le Presse-papiers
Autres améliorations
   
Nouveautés :
NeuralTools 6
Analyse Sensibilité du test
   
Nouveautés :
StatTools 6
Améliorations du Diagramme de dispersion
Corrélations de rangs de Spearman
Nouveautés :
@RISK 6
Ruban et barre d’outils simplifiés
Mini-barre d’outils « contextuelle »
Statistiques détaillées et données avec graphiques
Tornade double avec changement des valeurs de sortie
Graphiques araignée
Intégration avec Microsoft Project pour la modélisation du risque d’un projet
(éditions Pro et Industrial seulement)
Meilleure distribution avec BestFit®
(éditions Pro et Industrial seulement)
Modélisation de série temporelle
(Industrial seule édition)
Nouvelles fonctions de distribution
Conversion des modèles Crystal Ball
   
Nouveautés :
RISKOptimizer 6 et Evolver 6 
Moteur de résolution OptQuest
Meilleure intégration de RISKOptimizer 6 avec @RISK
Nouvelle programmation linéaire
(Evolver seulement)
Amélioration du traitement des contraintes


Cellules ajustables « discrètes »

La nouvelle série DecisionTools Suite 6 apporte de nombreuses améliorations à ses analyses. Les nouvelles fonctionnalités sont présentées brièvement ci-dessous par produit.

 

 

Nouveautés : Tous produits
The DecisionTools Suite

 

Compatibilité avec Office 2013/Windows 8

Tous les produits de la série DecisionTools Suite sont désormais entièrement compatibles avec les versions 32 bits et 64 bits d’Excel 2013, de Project 2013 et de Windows 8, ainsi que les versions antérieures d’Office et de Windows, jusqu’à Office 2003 et Windows XP.

 

Prise en charge du français

La série DecisionTools Suite 6 complète a été traduite en français. Tous les menus, boîtes de dialogue, fichiers d’aide et d’exemple s’affichent en français. DecisionTools Suite est aussi disponible en anglais, en espagnol, en allemand, en portugais, en japonais et en chinois. En outre, tous les produits de la version 6.1 de DecisionTools vous donnent la capacité de passer à la langue de votre choix, et cela depuis un seul programme d’installation, ce qui est parfait pour les entreprises d’envergure mondiale.

 

Nouveaux exemples en français

Tous les produits DecisionTools s’accompagnent de fichiers d’exemple révisés et mis à jour, ainsi que de nouveaux exemples illustrant leur utilisation dans différentes industries. Tous les exemples sont clairement organisés et faciles à parcourir. Les vidéos sont proposées en français, pour une démonstration du logiciel DecisionTools Suite en français.

Les exemples ont été conçus et rédigés par l’éminent professeur, MBA et auteur Chris Albright, de l’Indiana University. Ils présentent pas à pas la configuration et l’exécution de modèles applicables à un large éventail d’applications dans différentes industries.

 

 

Nouveautés :
@RISK 6

 

Ruban et barre d’outils simplifiés

Le ruban de la barre d’outils @RISK est mieux organisé et permet d’accéder plus rapidement aux tâches courantes, tout en facilitant l'identification des différentes analyses.

 

Mini-barre d’outils « contextuelle »

Comme dans Excel, @RISK propose désormais une barre d’outils réduite d'accès rapide aux graphiques et fonctions, qui s’affiche à l’endroit où vous travaillez dans le modèle, pour vous permettre de gagner du temps en évitant d'avoir à déplacer la souris. Pour activer la mini-barre d’outils, il suffit de cliquer sans relâcher le bouton gauche de la souris.

La mini-barre d’outils @RISK accélère l’accès aux tâches courantes.

 

Statistiques détaillées et données avec graphiques

@RISK présente désormais les statistiques détaillées et les données de simulation dans la même fenêtre que les graphiques de résultats de la simulation. La nécessité d’ouvrir plusieurs fenêtres est ainsi éliminée, ce qui simplifie l’analyse. Il est aussi possible de masquer cette information et de n’afficher que les statistiques de synthèse, comme dans les versions précédentes. 

@RISK permet l’affichage des statistiques et données de simulation détaillées dans la même fenêtre que le graphique.

 

Tornade double avec changement de valeurs de sortie

Ce nouveau graphique tornade « double » affiche l’impact positif et négatif d’une entrée sur les valeurs de sortie effectives : une information extrêmement précieuse pour les gestionnaires, bien plus facile à comprendre que les coefficients statistiques. Les « scénarios en entrée » servent à calculer l’impact de chaque entrée sur une statistique de sortie particulière, comme la moyenne, un centile, etc.

Le graphique tornade double de @RISK est beaucoup plus facile à comprendre et convient idéalement aux rapports de gestion.

 

Les diagrammes de dispersion sont aussi intégrés dans ce graphique tornade « double », pour la compréhension et la mise en valeur de différents scénarios en entrée. 

En faisant glisser une barre de graphique tornade, on peut afficher un diagramme de dispersion de l’impact d’une entrée donnée sur la sortie et comprendre différents scénarios.

 

Graphiques araignée

De nouveaux graphiques de type araignée affichent le changement de moyenne (ou autre statistique spécifiée) d’une sortie donnée sur une étendue de valeurs pour toutes les entrées. Il s’agit là d’un nouvel affichage fort intuitif de l’analyse de sensibilité – excellent pour les rapports et les présentations.

Les graphiques araignée de @RISK affichent de manière intuitive la variation d'une sortie en fonction de celle d'une entrée donnée.

 

Intégration avec Microsoft Project pour la modélisation du risque d’un projet

@RISK est désormais un outil véritablement inter-plateformes, qui vous permet de modéliser le risque de vos plans de projet MP sous la même interface que pour la modélisation dans Excel ! Vous pouvez maintenant modéliser le risque de vos projets dans Excel plutôt que dans Microsoft Project, avec bien plus de souplesse. Une nouvelle couche d’interface reproduit votre plan dans Excel et vous donne accès à toutes les formules Excel et fonctions @RISK. Les changements apportés au modèle dans Project se reflètent dans Excel ou vice-versa grâce à la fonctionnalité de synchronisation @RISK. (Remarquez que toute la modélisation @RISK s’effectue dans Excel. Les fonctions @RISK ne figurent donc pas dans Microsoft Project.) La simulation des plans de projet s'effectue ensuite dans Microsoft Project, avec le moteur de plan et calcul MP.

Les avantages de la modélisation du risque de projet dans Excel sont nombreux. Les registres de risque se créent aisément dans Excel pour le modèle Project à l’aide des nouvelles fonctions « RiskProject ». Vous pouvez intégrer vos analyses de coûts et de plan. Et uniformiser sur un seul outil - @RISK - pour répondre aux besoins de vos responsables de projet, estimateurs de coûts, analystes financiers et de tous ceux et celles qui gèrent le risque dans votre entreprise. Tout cela sans compter qu’une seule interface, c’est moins de travail d’apprentissage pour tout le monde !

La modélisation du risque sur les plans de projet Microsoft Project, directement dans Excel. Ici, une distribution est définie pour refléter la durée incertaine d’une tâche.

@RISK peut montrer la probabilité d’achèvement d’un projet dans les délais impartis ou avant une date donnée.

 

Meilleur ajustement des distributions avec BestFit®

@RISK offre désormais une option de bootstrap intégrée, pour estimer les intervalles de confiance des paramètres ajustés. Outre un gain de temps considérable, ce processus automatique renforce la fiabilité des ajustements.

De nouvelles mesures de qualité de l’ajustement sont aussi proposées. Vous pouvez garder certains paramètres fixes lors des ajustements et procéder aux ajustements sur des données représentant jusqu’à 10 millions de valeurs (par rapport à 100 mille dans les versions antérieures).

Mieux encore, @RISK permet l’ajustement par lots d’ensembles de données. Cet ajustement est même assorti d’une matrice de corrélation intégrée.

Enfin, la fonction d’ajustement en direct, RiskFitDistribution, avec ses fonctions d’appui, renvoie les statistiques relatives aux résultats de l’ajustement en temps réel, à mesure de l’exécution de nouveaux ajustements.

Les rapports d’ajustement indiquent les distributions choisies et pourquoi, avec estimations de bootstrap des paramètres ajustés.

 

De nouveaux tests de qualité de l'ajustement, le bootstrap et l'ajustement par lots comptent au nombre des améliorations apportées à l'ajustement de distributions @RISK.

 

Modélisation de série temporelle

@RISK propose une nouvelle série de fonctions pour la simulation de processus de série temporelle (valeurs qui changent dans le temps). L’incertitude est inhérente à toute projection dans le futur des valeurs d’une série temporelle. @RISK permet désormais de tenir compte de cette incertitude en considérant la plage totale des projections possibles dans le modèle. L’approche est particulièrement utile à la modélisation financière et à la simulation de portefeuille.

Des fonctions sont proposées pour 17 modèles de série temporelle statistiques distincts, notamment ARMA, GBM, GARCH, etc. On entre ces fonctions en tant que fonctions matricielles dans Excel.

@RISK propose de nouvelles fenêtres pour l’ajustement des données de série temporelle historiques à ces nouvelles fonctions. Les résultats peuvent être animés pour afficher le comportement de la série temporelle en cours de simulation. Tout cela se déroule de manière intégrée à l’interface @RISK existante.

@RISK a ajusté le processus de série temporelle stochastique à moyenne mobile 1 (MA 1) à cette variable, qui représente le cours de l’action d’Apple Computer.

 

Nouvelles fonctions de distribution

De nouvelles fonctions de distribution ont été ajoutées aux 40 et plus déjà proposées dans @RISK : DoubleTriang, Levy, Laplace, F, Valeurs extrêmes du minimum et Bernoulli.

De nouvelles fonctions de distribution ont été ajoutées à @RISK pour accroître davantage encore la souplesse de la modélisation.

 

Conversion des modèles Crystal Ball

La nouvelle version de @RISK permet, par conversion automatique, d’ouvrir et d’exécuter des modèles de risque créés dans Crystal Ball. @RISK convertit les distributions et autres éléments de modèle Crystal Ball en fonctions @RISK naturelles, pour vous permettre d’utiliser tous les modèles Crystal Ball, anciens ou récents, sans perte de temps.

 

 

Nouveautés :
RISKOptimizer 6 et Evolver 6

 

Moteur de résolution OptQuest

OptQuest est un optimiseur de pointe largement utilisé, désormais disponible sous RISKOptimizer et Evolver. Le moteur OptQuest intègre la recherche tabou, les réseaux neuronaux, la recherche par dispersion et la programmation linéaire/avec nombres entiers en une seule et même méthode composée. L’approche produit – rapidement – d’excellents résultats sur de nombreux types de modèles.

OptQuest s’ajoute, à titre complémentaire, au moteur d'algorithmes génétiques qui reste disponible. RISKOptimizer ou Evolver peut sélectionner automatiquement le moteur à utiliser suivant le modèle, ou vous pouvez le choisir vous-même.

Meilleure intégration de RISKOptimizer 6 avec @RISK

RISKOptimizer peut désormais partager ses paramètres de simulation avec @RISK et éviter ainsi leur entrée redondante. Toutes les commandes de RISKOptimizer sont maintenant directement accessibles sur le ruban @RISK. Mieux encore, tous les rapports, graphiques et fonctionnalités @RISK sont mis à la disposition de l’analyse de la meilleure solution RISKOptimizer.

Toutes les commandes de RISKOptimizer sont maintenant directement accessibles sur le ruban @RISK.

 

Nouvelle programmation linéaire (Evolver seulement)

Si un problème d’optimisation est linéaire (quand la fonction optimisée et les contraintes sont linéaires), Evolver recourt désormais à un algorithme de programmation linéaire pour sa résolution. Cette fonctionnalité accélère fortement l’optimisation, tout en assurant l'identification de la meilleure solution possible. La programmation linéaire Evolver est compatible avec tous les types de variables (cellules ajustables) : continues, entières et discrètes.

Rapport d’une optimisation par programmation linéaire. Au premier essai, Evolver évalue la solution définie par les valeurs originales, pour passer ensuite immédiatement à la génération de la solution optimale au deuxième essai.

 

Amélioration du traitement des contraintes
Grâce à l’ajout du moteur d’optimisation OptQuest, les contraintes sont souvent gérées plus efficacement. Si une contrainte est linéaire, Evolver et RISKOptimizer n’essaient même pas les solutions qui n’y sont pas conformes, ce qui accélère l’optimisation. Le traitement des contraintes non linéaires est amélioré aussi. Par exemple, les cas où une optimisation commence par des valeurs de cellules ajustables non conformes aux contraintes spécifiées étaient problématiques dans les versions antérieures (et exigeaient le recours au Solveur de contraintes). Avec OptQuest, ce type de situation n’exige plus de traitement particulier.

Le journal des solutions considérées lors d’une optimisation de RISKOptimizer est illustré ici. Les contraintes sont linéaires et toutes les solutions générées par RISKOptimizer sont donc valables (conformes aux contraintes).

 

Cellules ajustables « discrètes »
En cours d’optimisation, RISKOptimizer et Evolver essaient différentes valeurs de cellules ajustables, compte tenu des valeurs minimum et maximum spécifiées. Toutes les valeurs de la plage ne sont cependant pas nécessairement réalistes. Par exemple, pour une décision concernant les niveaux de production, il faut parfois tenir compte du fait que le produit se fabrique par lots. Seuls les multiples de 10 peuvent peut-être représenter des niveaux de production réalistes. Une telle situation peut désormais être prise en compte dans RISKOptimizer et Evolver par recours aux cellules ajustables « discrètes ». Les cellules ajustables discrètes peuvent aussi servir à accélérer les optimisations : en réduisant la quantité de solutions possibles, les cellules « discrètes » permettent généralement l’identification plus rapide de la solution optimale.

Le journal des solutions considérées lors d’une optimisation d’Evolver est illustré ici. Certaines cellules ont été définies comme discrètes à « pas » de 10. Evolver n’a donc considéré que les valeurs multiples de 10.

 

 

Nouveautés :
PrecisionTree 6

 

Révision bayésienne

PrecisionTree permet désormais d’« inverser » un ou plusieurs nœuds aléatoires du modèle, pour afficher les probabilités calculées selon la règle de Bayes. L’approche est utile lorsque les probabilités d’un modèle ne sont pas disponibles sous forme directement utile. Il se peut par exemple qu’on recherche la probabilité d’une issue particulière en fonction des résultats d’un test particulier. La précision du test peut être connue, mais le seul moyen de déterminer la probabilité recherchée est de « renverser » l’arbre traditionnel selon la règle de Bayes. Avec PrecisionTree, l’opération est désormais toute simple.

Grâce à la révision bayésienne, PrecisionTree peut « inverser » un arbre traditionnel et présenter les résultats probabilistes recherchés de manière utile.

 

Ajouter un sous-arbre symétrique

Cette commande permet de construire rapidement un arbre de grande envergure, sans perdre de temps.

La fonctionnalité Ajouter un sous-arbre permet d’ajouter rapidement des sous-arbres aux arbres existants.

 

Insérer un nœud

On peut désormais ajouter facilement un nœud entre deux autres existants, beaucoup plus simplement et en moins d’étapes que dans les versions précédentes.

La commande Insérer un nœud permet de gagner du temps lors de l'édition d'un arbre.

 

Copier une image dans le Presse-papiers

PrecisionTree permet de copier-coller une partie quelconque d’arbre décisionnel dans Word, PowerPoint ou toute autre application de rapports et présentations. Il suffit de cliquer avec le bouton droit sur un nœud de l’arbre et de copier l’image de l’arbre entier ou du sous-arbre à partir de ce nœud.

PrecisionTree permet de copier-coller un sous-arbre dans Word, PowerPoint ou toute autre application de rapports et présentations.

 

Autres améliorations

La nouvelle version de PrecisionTree gère deux fois plus d’entrées d’analyse de sensibilité. Le graphique de suggestion d’approche présente plus d’informations sur les avantages des décisions correctes. Tout cela sans compter les améliorations apportées à l’interface pour faciliter les références aux cellules, l’ajout de branches et d’autres tâches courantes.

 

 

Nouveautés :
NeuralTools 6

 

Analyse Sensibilité du test

La quantité de données disponibles à la formation d’un réseau neuronal est souvent limitée et l’obtention de données supplémentaires peut être onéreuse. La nouvelle analyse Sensibilité du test aide à tirer le meilleur parti des petits ensembles de données.

Lors de la formation d’un réseau neuronal sur un petit ensemble de données, le sous-ensemble affecté au test est également réduit, ce qui limite la fiabilité des résultats du test. Cette nouvelle analyse aide à déterminer si les résultats du test sont fiables compte tenu de la quantité de données réservée au test. Elle répond aussi à la question de savoir si le changement de taille du sous-ensemble soumis au test accroîtrait la fiabilité des résultats.

La sortie d’analyse Sensibilité du test indique la stabilité des résultats du test pour différentes tailles du sous-ensemble de données réservées au test.

 

 

Nouveautés :
StatTools 6

 

Améliorations du Diagramme de dispersion

StatTools inclut désormais une matrice qui permet d’afficher plusieurs diagrammes de dispersion entre les variables d’un même rapport. En consolidant les données, l’approche permet de gagner beaucoup de temps.

Les nouvelles matrices de dispersion StatTools révèlent d’un coup d’œil les relations entre de nombreuses variables différentes.

 

On peut aussi colorer les points de données en fonction des variables catégorielles et identifier ainsi la catégorie dans laquelle les points tombent.

StatTools permet de colorer les différentes catégories de ses diagrammes de dispersion. Par exemple, on voit ici le rapport entre le salaire et les dépenses antérieures pour les données de consommation, avec indication de chaque sexe par coloration distincte.

 

Ajout de corrélations de rangs de Spearman à la procédure de corrélation et de covariance de StatTools

Cet ajout permet de déterminer facilement les corrélations de rangs de Spearman (non linéaires) depuis les données de StatTools, en vue de la modélisation @RISK ou autre.

 

Palisade Corporation
798 Cascadilla Street
Ithaca, NY 14850-3239
800 432 RISK (US/Can)
+1 607 277 8000
+1 607 277 8001 fax
sales@palisade.com
Palisade EMEA & India
+44 1895 425050 salesEMEA@palisade.com
salesIndia@palisade.com
Palisade Asia-Pacific
+61 2 9252 5922
salesAP@palisade.com
Palisade アジア・
パシフィック東京事務所
+81 3 5456 5287 tel
sales.jp@palisade.com
www.palisade.com/jp/
Palisade Latinoamérica
+1 607 277 8000 x318
+54-1152528795  Argentina
+56-25813492 Chile
+507-8365675 Panamá
+52 55 5350 2852 México
+511-7086781 Perú
+57-15085187 Colombia
servicioalcliente@palisade.com
ventas@palisade.com
www.palisade-lta.com
Palisade Brasil
+55 (21) 3958 1443
+1 607 277 8000 x318 tel
vendas@palisade.com
www.palisade-br.com